Rapport de tendances Abritel : Les vacances des familles en 2021

Dans une récente étude* réalisée auprès de familles de vacanciers, Abritel analyse les changements observés suite à la crise sanitaire dans le comportement des familles françaises en matière de vacances et leurs intentions pour 2021. 6 grandes tendances à suivre !

1. Une envie de partir intacte

La moitié des familles françaises affirme avoir dû annuler des vacances prévues en 2020 en raison de la pandémie mais l’envie de partir demeure. 83 % des familles ont l’intention de partir en vacances l’année prochaine. 31 % d’entre elles cherchent surtout à pouvoir changer d’air et 28 % à pouvoir passer du temps de qualité en famille. Pour ceux qui ont dû annuler leurs vacances prévues en 2020, 45 % veulent les reprogrammer à l’identique en 2021.

2. Dépenser plus pour les vacances en 2021

Si la situation sanitaire s’améliore en 2021, 88 % des familles françaises ont l’intention de dépenser autant ou plus pour leurs prochaines vacances. Dépenser plus, pour quoi faire ? 58 % veulent ainsi des séjours plus longs, 52 % s’offrir des vacances de rêve, et 47 % partir plus loin.

3. S’offrir des vacances de rêve en 2021

2020 a été une année compliquée pour organiser ses vacances. Un vacancier français sur trois se déclare désormais plus enclin qu’avant à se faire plaisir en s’offrant des vacances de rêve en 2021. 36% d’entre eux souhaitent profiter d’un tel voyage car ils ne sont pas beaucoup ou pas du tout partis en 2020. 41 % veulent en profiter que c’est encore possible.

32 % indiquent avoir mis de l’argent de côté en 2020 qu’ils souhaitent utiliser pour se payer des vacances uniques dont ils se souviendront mémorables, et 31 % disent que les vacances ont désormais plus d’importance pour eux aux vacances qu’avant la Covid-19.

4. Respirer loin des villes

Les Français sont restés confinés chez euxpendant des mois et, désormais, les deux-tiers des familles françaises disent être plus susceptibles qu’avant la crise sanitaire de partir vers une destination « nature », loin des centres urbains, et 63% plus enclins à pratiquer des activités de plein air. Les principaux bénéfices personnels attendus pour les vacances en 2021 sont les suivants:

  • Fuir le quotidien (42 %)

  • Avoir le sentiment d’un retour à la normalité (20 %)

  • Satisfaire un besoin d’aventure (13 %).

5. Reprendre le contrôle

L’année 2020 a été pour le moins très imprévisible et les familles de vacanciers français souhaitent à présent mieux garder le contrôle sur leurs prochains voyages. 70 % d’entre elles se disent en effet plus susceptibles d’organiser par elles-mêmes leurs vacances en 2021. Certains des comportements qui sont apparus au début de la crise de la Covid-19 semblent s’installer et se maintenir 2021:

  • 58 % des familles prévoient de voyager davantage en voiture afin d’éviter les aléas des transports

  • 38 % seront plus attentifs qu’avant aux politiques d’annulation et de remboursement

  • 27 % accorderont davantage d’attention aux normes de propreté dans les hébergements

  • 26 % ont l’intention de réserver plus à la dernière minute

6. Partir moins nombreux, chercher plus d’espace

En 2021, les vacanciers français comptent conserver des comportements de prudence en maintenant une certaine distanciation sociale et en limitant les interactions au cercle familial restreint. Ils envisagent de partir avec autant de personnes qu’avant (67%) voire moins encore pour 27% d’entre eux. Sur Abritel, le nombre moyen de personnes par séjour est assez similaire entre 2019 et 2020, mais la demande de propriétés plus grandes a augmenté significativement. Ainsi entre mai et août 2020, la demande pour de grands hébergements avec 4 ou 5 chambres et plus a augmenté de 45 % sur la plateforme par rapport à la même période l’an passé.

Les vacanciers français ont ainsi recherché plus d’espace pour chacun.

*Méthodologie

Cette étude a été réalisée en ligne par Kelton Global auprès de 8258 parents adultes de France, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Italie, Etats-Unis, Brésil et Australie/Nouvelle Zélande. Le terrain de cette étude s’est tenu en octobre 2020. Les résultats comportent une marge d’erreur de +/- 1,1 %. Les données Abritel / Vrbo proviennent de mesures de la demande des vacanciers de la plateforme entre le 1er septembre 2019 et le 31 août 2020 par rapport à la même période 1 an plus tôt. Les données montrant l’impact de la Covid-19 sont basées sur la demande des vacanciers de la plateforme entre le 1er mai et le 31 août 2020 par rapport au 1er janvier et 30 avril 2020.