Louer un gîte en Bourgogne, sur la piste de ses vins !

Ancien rival du Royaume de France, Le Duché de Bourgogne a longtemps disposé d’une puissance que jalousaient les Rois de France. Charles le Téméraire, Jean Sans Peur… les noms de ces hommes en disent beaucoup sur le caractère de la dynastie bourguignonne : ambitieuse, audacieuse et implacable. La Bourgogne actuelle est l’aboutissement de siècles d’histoire, mais aussi de tradition viticole. Les grands crus bourguignons sont les plus chers de France, coûtant en moyenne 4,35 millions d’euros par hectare. Les vignobles et terroirs associés ont été classés patrimoine mondial par l’UNESCO en juillet 2015. Les meilleurs domaines sont le Domaine de la Romanée-Conti, Armand Rousseau et le Domaine Leroy. Les vins des grandes régions bourguignonnes sont étiquetés Bourgogne AC. Les meilleurs proviennent de la Côte d’Or — divisée en Côte de Nuits et Côte de Beaune. Les principales communes viticoles pour le vin rouge sont Gevray-Chambertin, Nuits-Saint-Georges, Vosne-Romanée, Chambolle-Musigny, Beaune, Pommard et Volnay. Les plus importantes communes productrices de blancs sont Chablis, Puligny-Montrachet, Meursault, Corton et Pouilly-Fuissé. Louer un gîte en Bourgogne est une façon idéale de découvrir les beautés de la région et la richesse de son terroir. En voici quelques exemples :

Dijon, capitale des Ducs

Ancienne capitale des puissants ducs de Bourgogne, Dijon est une ville chargée d’histoire. Le centre de Dijon est relativement petit et se visite à pied. Le quartier médiéval de Notre-Dame abrite de nombreuses splendeurs de la ville, y compris les somptueuses maisons des riches bourgeois. Les bâtiments les plus anciens ont des étages à colombages surplombant la rue. Les édifices postérieurs, datant de la Renaissance, sont en pierre finement sculptée. Ne manquez pas de visiter l’office de tourisme : il se trouve dans l’un des plus beaux bâtiments de Dijon, l’hôtel Chambellan du XVe siècle, rue de la Choutte. Le Palais Ducal se dresse toujours au cœur de la ville. Le Musée des Beaux-Arts, situé juste à côté, abrite les belles sépultures des redoutables Ducs de Bourgogne et mérite une visite. Dijon est aussi un endroit idéal pour s’initier à la grande cuisine bourguignonne.

Beaune, ses hospices et son marché au vin

Beaune est une riche cité bourguignonne typique, très pittoresque, avec ses rues pavées, ses places ombragées et ses bâtiments historiques. Au cœur de la ville se dresse le célèbre Hôtel-Dieu, l’hôpital du XVe siècle, symbole de l’histoire de la ville. Il s’agit d’un vaste édifice en galerie avec un toit massif à motifs de tuiles émaillées à la bourguignonne. Son attrait principal est la grande Salle des Malades qui conserve encore ses rangées de lits fermés en bois, qui ont été utilisés jusqu’aux années 1980. Beaune se visite à pied. Ne manquez pas la Place Fleury et son célèbre Hôtel de Saulx, la demeure médiévale de Jean de Saulx, ancien chancelier de Bourgogne. Beaune est l’un des meilleurs endroits pour déguster les vins de Bourgogne. Bar à vins et autres établissements fleurissent un peu partout dans la ville.

Vézelay et saint Bernard : l’ombre des Croisés

Posé au sommet d’une colline, situé à la limite nord du parc National du Morvan, ce village était naguère l’un des lieux les plus célèbres de la chrétienté occidentale. Au XIe siècle, en effet, les moines locaux y ont ramené les reliques de Sainte Marie Madeleine. Du jour au lendemain, ce village paisible a été envahi par des foules de pèlerins venus de toute l’Europe. Cet afflux de visiteurs a apporté de grandes richesses à la ville. D’énormes sommes d’argent ont été englouties dans la construction de la magnifique basilique romane. Le village s’est également doté de tours, de remparts et de portes fortifiées, dont beaucoup existent encore aujourd’hui. Mais le moment qui marque l’apogée de la gloire de Vézelay, date de 1156, quand saint Bernard y prêcha la Seconde Croisade depuis la basilique, en présence du Roi de France, Louis VII. Son intervention passionnée suscite l’adhésion de foules innombrables. Le village est toujours envahi par les pèlerins, le week-end pascal et accueille un prestigieux festival de musique classique, durant l’été.

Autun et ses mystères

Située aux portes du parc National du Morvan, Autun est une petite ville avec une histoire immense. Fondée par l’empereur romain Auguste, elle conserve encore deux des portes de l’enceinte romaine, ainsi que les vestiges de ce qui fut jadis le plus grand amphithéâtre de Gaule. C’est aussi l’endroit où se trouve la pyramide de Couhard, un étrange édifice de pierres dont la fonction reste un mystère. La pyramide se dressait dans une des grandes nécropoles de la cité romaine d’Augustodunum, l’ancienne Autun. On pense donc que la pyramide était un monument funéraire en hommage à un défunt important. Mais qui ?... Mais l’attraction principale d’Autun reste le célèbre tympan de la cathédrale Saint-Lazare. Sculpté par l’un des grands maîtres artisans du Moyen Âge, Gislebert, le tympan représente le Jugement dernier avec un luxe de détails hallucinant. On peut même y voir une dispute entre Satan et l’Archange Michel, parce que Satan triche en s’appuyant sur la balance qui pèse les âmes ! Grandiose ! Le musée Rolin est un autre incontournable d’Autun. Ouvert dans un magnifique bâtiment de la Renaissance, il abrite également la célèbre statue d’Ève, sculptée par Gislebert. Ronde et sensuelle, elle fut jugée trop séduisante pour un édifice religieux, par les moines locaux.

L’Abbaye de Fontenay et son élégante rigueur

Fondée par saint Bernard, en 1119, l’abbaye de Fontenay est un endroit unique au sens strict du terme. Un petit miracle de conservation et l’un des très grands sites de Bourgogne. L’église de Fontenay, le cloître, le dortoir et les pigeonniers — ainsi que toutes les autres dépendances — ont été conservés intacts. Cela permet aux visiteurs d’avoir un aperçu de la vie d’une abbaye cistercienne médiévale. Un lieu à la fois spartiate et étrangement beau avec une église remarquable par son austérité sans compromis. Et c’est l’austérité même de l’endroit qui le rend si impressionnant. Sa beauté architecturale est rehaussée par son emplacement, dans un cadre idyllique de bois, vallées et ruisseaux aux eaux vives.

Le Morvan, cœur vert de la Bourgogne

Le parc National du Morvan est l’un des secrets les mieux gardés de Bourgogne : 1000 kilomètres carrés de nature sauvage offrant des randonnées pédestres et cyclistes loin des sentiers battus. Le Morvan est une curiosité géologique : un massif granitique perdu dans une mer calcaire avec son propre microclimat. Si ses hivers sont longs et rigoureux, avec d’abondantes chutes de neige, les étés morvandiaux sont, en effet, souvent très chauds. Ça tombe bien, le Morvan possède de nombreux lacs et plans d’eau pour se baigner et faire du kayak ! Le plus populaire des lacs du parc national est le lac des Settons. Ici, vous pourrez camper, louer des bateaux et bronzer sur ses nombreuses petites plages. Le Morvan est également parsemé de sites historiques et de nombreux châteaux méritant d’être visités, comme les châteaux de Vaubin et de Chastellux.

Retrouvez sur Abritel des dizaines de gîtes en location : Bourgogne