Louer un gîte à Saint-Malo, une idée pour découvrir la Bretagne nord

Saint-Malo a été fondée par le moine gallois saint Maclou, qui a construit une église sur le site de la ville romaine d’Alet. Abritée des vents de la mer par ses magnifiques remparts, Saint-Malo possède également une plage splendide et quantité de restaurants spécialisés dans les fruits de mer. La ville est surtout connue pour être la cité des corsaires et la ville du plus célèbre d’entre eux : Robert Surcouf. Son esprit d’aventure et d’indépendance plane encore sur la cité, jalouse de sa spécificité. Un dicton local dit d’ailleurs : Ni Français ni Breton, Malouin suis !

Saint-Malo intra-muros

Saint-Malo intra-muros semble ne pas avoir bougé depuis le Moyen-Âge, mais beaucoup de ses grandes maisons de granit ont été restaurées après avoir été bombardées pendant la Seconde Guerre mondiale. La vieille ville est un agréable mélange d’hôtels confortables, de restaurants pour tous les goûts et de boutiques. Faites un tour dans le petit train ou profitez d’une promenade autour des remparts. Le Musée de la Ville vous apprendra tout ce qu’il faut savoir sur l’histoire de la ville. Le quartier Saint-Servan était le QG des corsaires. Il y subsiste l’intéressante Tour Solidor, datant du XIVe siècle, qui abrite le Musée des Cap Horniers. Au sud de Saint-Servan se trouve le Grand Aquarium, où vous rencontrerez 600 espèces de poissons des eaux froides et chaudes du monde entier, dont un bassin rempli de requins. À marée basse, vous pourrez rejoindre les deux petites îles situées en face de la ville. Sur l’une se dresse le Fort National, construit par Vauban, et sur l’autre la tombe de l’écrivain et homme politique Chateaubriand, né à Saint-Malo en 1768.

Dinard

Se promener à Dinard, avec ses villas Belle Époque et ses abris de plage à rayures, c’est un peu comme revenir au XIXe siècle. Avec ses plages de sable fin et ses promenades, le long de la côte, Dinard attire les familles. Rendue populaire par les visiteurs britanniques et américains au XIXe siècle, Dinard était alors la première station balnéaire de France, jusque dans les années 1930. L’ancien village de pêcheurs attirait de riches célébrités et hommes d’affaires ainsi que les familles royales européennes. Vestiges de cette grandeur passée, il y a aujourd’hui plus de 400 bâtiments classés dans la ville ! Dinard possède plusieurs plages, qui vont de petites criques à de longues étendues de sable. Le joyau de cette station balnéaire de la Côte d’Émeraude est la Place de l’Écluse.

Dinan

À une vingtaine de kilomètres en amont de Saint-Malo, en remontant la Rance, la ville forteresse médiévale de Dinan, parfaitement conservée, domine la rivière, à l’endroit où elle commence à s’élargir en un large estuaire. Les remparts et les tours de Dinan restent impressionnants, mais ce sont surtout ses jolies ruelles et places pavées, ses maisons à colombages qui abritent bars et crêperies qui donnent son ambiance joyeuse à la ville. La rue du Petit-Fort, tortueuse et escarpée, relie la ville proprement dite à la rivière et au quai, en contrebas. Dinan invite à flâner dans les différentes galeries d’art, siroter un verre ou savourer un repas au bord de la rivière.

Cancale

À 15 km à l’est de Saint-Malo, le petit port de Cancale est célèbre depuis des siècles pour son ostréiculture. L’élevage d’huîtres sur terrasses inondées par les marées est une tradition, ici. Les marées de la baie du Mont-Saint-Michel, que l’on aperçoit de l’autre côté sont parmi les plus rapides et les plus puissantes au monde. À marée basse, promenez-vous le long des quais et des dizaines de bateaux de pêche échoués sur le fond limoneux. De superbes restaurants de fruits de mer se pressent au front de mer pour vous proposer leurs délices à peine sortis de l’océan ! Ensuite, vous pourrez faire une promenade digestive jusqu’à la Pointe du Grouin. Une randonnée vivifiante et spectaculaire !

Le Cap Fréhel

Randonnées pédestres, falaises vertigineuses, plages attrayantes, vues imprenables sur la côte d’Émeraude et les îles Anglo-Normandes, une réserve d’oiseaux marins, un phare historique et un château fortifié tout droit sorti d’un livre d’histoire... La région sauvage et balayée par les vents autour de la péninsule du Cap Fréhel a de quoi attirer les plus exigeants. Les randonneurs passionnés peuvent se rendre au Cap en empruntant l’ancien sentier des douaniers, aujourd’hui le GR34. C’est aussi la meilleure façon d’explorer la lande protégée qui s’étend entre les Sables-d’Or et la baie de la Fresnaye, dont la bruyère et les ajoncs colorés attirent de nombreux artistes, scientifiques et naturalistes fascinés par la richesse de la végétation et de la vie animale. N’oubliez pas vos jumelles pour observer les centaines de couples d’oiseaux de mer, qui nichent dans les rochers et sur les petites îles de la côte. À la pointe du Cap se trouvent deux phares. Toujours en service, le plus grand mesure 30 m de haut et a été construit en 1950. Il est visible à une distance de 110 kilomètres ! Le plus petit n’est plus utilisé. Il a été construit en 1685 par le célèbre architecte-ingénieur Simon Garangeau, lieutenant de Vauban, le légendaire ingénieur militaire de Louis XIV, qui fortifia de nombreux points stratégiques le long des côtes françaises.

Le Fort Lalatte, Kirk Douglas et les Vikings

Aussi emblématique de la Bretagne que l’est le château de Eilean Donan pour l’Écosse, le Fort La Latte ressemble à un château de films d’aventures !. À l’est du Cap Fréhel, posée à 60 mètres de hauteur sur un rocher surplombant la mer, la vieille forteresse surveille l’horizon. Construit au XIVe siècle, le château a été fortifié au XVIIe siècle. Traversez le pont-levis, explorez les créneaux, les tours et le donjon pour revivre le duel final entre Tony Curtis et Kirk Douglas dans le film « Les Vikings » (1957) est un must absolu ! Pour trouver un gîte à Saint-Malo et découvrir le nord de la Bretagne, consultez nos offres Saint-Malo.