Contraction bizarre de Provence, Alpes, Côte d’Azur, la région PACA est la région des vacances par excellence dans l’imaginaire collectif. Terre de détente et de soleil, c’est également une terre contrastée, allant des sommets des Alpes aux plages de la Côte d’Azur, en passant par les collines de la région d’Avignon et la vallée du Rhône, on ne peut être que fasciné par ses paysages magnifiques qui semblent toujours généreusement baignés de soleil. Les splendeurs de la région PACA sont si nombreuses qu’il faudrait des mois pour en faire le tour, mais il y a sûrement quelque part, un gîte idéalement situé auprès d’un de ces points d’intérêts immanquables.

Visitez le pont emblématique et le palais des papes à Avignon

Cité des papes de 1309 à 1376, Avignon a réussi à supplanter Rome comme résidence de la plus haute autorité du monde catholique pendant quelques décennies. Leur présence a marqué l’apogée d’Avignon et a laissé des traces partout visibles dans la cité. L’impressionnant palais des papes domine toujours la ville et reste l’un des plus importants édifices gothiques médiévaux d’Europe. Il est d’ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Le rocher des Doms offre une vue imprenable sur l’un des plus célèbres ponts du monde : le curieux pont Saint-Bénézet, l’autre attraction vedette d’Avignon. Reconstruit plusieurs fois, mais emporté à chaque fois par les crues du Rhône, quatre de ses arches subsistent encore et se dressent, incomplètes, s’interrompant au milieu du fleuve. Ce sont ses avatars qui ont inspiré la comptine enfantine « Sur le pont d’Avignon ». Le Petit Palais, autrefois résidence des cardinaux et abrite aujourd’hui une collection remarquable d’art italien ancien.

Un gîte entre Arles et la Camargue

Capitale de la Camargue, Arles est la plus bouillonnante ville de la région. Elle s’enorgueillit d’une tradition de tauromachie qui a dû naître dans ses magnifiques arènes romaines, avant d’être perpétuée par les élevages de taureaux dans ses plaines marécageuses et dans les courses camarguaises qui émaillent les ferias de la région. Après une visite au théâtre romain, rendez-vous à la cathédrale Saint-Trophime pour son extraordinaire façade romane et sur la place du Forum où le Café-de-Nuit n’a pas beaucoup changé depuis l’époque où il a été peint par Van Gogh. L’artiste a séjourné quelques mois à Arles, qu’il a peint sur quelques toiles. Ensuite, partez pour les plaines du delta du Rhône et la Camargue, battues par les vents et le soleil. Les Saintes-Maries-de-la-Mer et son pèlerinage vous y attendent.

Réservez un gîte près de Digne

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, où la Provence rencontre les Alpes, le paysage se fait plus rude, dans la région de Digne. Digne-les-Bains est une jolie ville, mais ce sont surtout ses environs qui valent le coup d’œil et comptent parmi les plus beaux paysages de la région. Au sud, le plateau de Valensole est un vaste champ de lavande qui forme un magnifique tapis quand vient juillet. Au nord et à l’est, les falaises, les pics, les ravins et les vallées sont le refuge des oiseaux. Les nombreuses ruines et les hameaux abandonnés témoignent de la dureté de la vie dans cette partie reculée des montagnes de Provence. C’est le pays des naturalistes, des fous d’escalade et des randonneurs expérimentés. Les néophytes recevront une initiation à la montagne bienvenue au très intéressant Musée-Promenade de Digne.

Mont Ventoux

Le géant de Provence dresse ses 1909 mètres au milieu de la plaine de Provence. Sa tête chauve est visible à des dizaines de kilomètres. Immortalisé par le Tour de France, le mont Ventoux attire des centaines de cyclistes venus revivre les exploits de leurs héros et tenter l’infernale ascension. Du sommet lunaire de la montagne, on a une vue forcément magique sur les Alpes, la vallée du Rhône et la mer. Méfiez-vous, toutefois, les vents y sont très violents et les écarts de température parfois surprenants. Juste avant le sommet, vous apercevrez le mémorial Tom Simpson, coureur britannique décédé en 1957, pendant l’ascension du Ventoux. En redescendant, vous admirerez les superbes Dentelles-de-Montmirail et les vignobles renommés de Séguret et de Gigondas.

Porquerolles

En revenant vers la côte, au large d’Hyères, vous apercevrez l’île de Porquerolles et les îlots de Port Cros et du Levant. Jalousement préservée depuis les années 1970, l’île est peu à peu retournée à l’état semi-sauvage et donne une idée de ce à quoi pouvait ressembler le littoral de la Côte d’Azur avant l’urbanisation et le tourisme de masse. Le port est un ancien sanatorium militaire, mais son aspect sévère est égayé par les fleurs et les couleurs vives. Les voitures sont interdites sur l’île. Le plus facile pour la découvrir est de louer un vélo. Vous pourrez ainsi en faire le tour, de criques en plages, ou parcourir l’intérieur de l’île entre pins, oliviers et vignes. Plus écartée, la partie nord de l’île est la moins fréquentée. Poussez jusqu’à la superbe plage Notre-Dame, l’effort en vaut la peine ! Imaginez une superbe étendue de sable blanc, adossée aux bois de pins et d’eucalyptus, se baignant dans des eaux turquoise aussi tranquilles qu’un lac. Une véritable carte postale !

Découvrez toutes nos offres en Provence Alpes Côte d’Azur.